Menu :  
  Page d'accueil
  La Boule Elvinoise
  La boule bretonne
  => Histoire de la boule bretonne
  => Principes et règles du jeu
  => Jargon de la boule bretonne
  Galerie
  Video
  Liens amis
  Contact
Principes et règles du jeu
 

 Principes et Règles

Principe du jeu et déroulement : Liens : Règles

Ce jeu consiste à placer ses boules le plus près possible du maître (cochonnet ou petit) sur un terrain de 16 à 18 mètres (jusqu’à 20 mètres dans le Morbihan) de long sur 3 à 4 mètres de large bordé de planches ou de parpaings. On utilise pour cela des boules en résine synthétique (diamètre entre 92 et 110 mm), et un maître.
   La partie se joue en un contre un (3 boules chacun) ou en doublette (2 ou 3 boules chacun), triplette et quadrette (2 boules chacun). Une des équipes lance le maître. Celui-ci doit obligatoirement dépasser les 2/3 de l’allée et se situer à plus de 1.5 mètres des bandes du fond et 50 cm des bandes latérales.
   Si le joueur manque ses deux essais, l’équipe adverse reprend le maître. Après avoir placé le maître, le joueur lance sa première boule. Le joueur de l’autre équipe entre ensuite en jeu. On peut chasser la boule adversaire « à roule », « à poque » ou « demi poque ».
   L’équipe doit jouer tant qu’elle n’a pas regagné le point. Les joueurs doivent toujours faire rouler leur boule en pointant, pour la placer. Lorsqu’une boule jouée ou poussée touche la bande du fond du terrain, elle est aussitôt retirée du jeu si elle revient à plus de 1 mètre.
   L’équipe gagnante relance le maître, etc... La partie se joue en 10, 12 ou 15  points.


Matériel :

Si vous désirez pratiquer la boule bretonne, l'équipement du parfait bouliste se résume par l'acquisition de boules synthétiques, d'un cochonnet, d'un double mètre, et le sac pour ranger le tout. Ces articles sont vendus séparément.

             
Où peut-on se les procurer ?

   Vous pouvez les commander en ligne ou les acheter en Bretagne dans les centres commerciaux, magasins de sports, ou dans des Bars, Cafés possédant des allées de boules Bretonnes. Ces derniers pourront même vous en prêter pour vous initier ou disputer une partie de boules en famille ou entre amis.

Quand ?

   Des arrivages importants s'effectuent au printemps dans les centres commerciaux, par contre vous pourrez en trouver toute l'année dans les Bars, Cafés ou magasins de sports.

Du choix en rayonnage :

On se rendant au rayon sports et loisirs vous apercevez des étalages de boules rangées dans des boites, 

  - Par 2 (paire) ou 3 (triplette),
  - Avec différents coloris.
  - Des poids variant entre 600g et 1kg. 
  - Des diamètres compris entre 93 et 100mm.
 


Que choisir ?

Une paire ou un triplette ?

   Acheter de préférence une triplette car celle ci pourra être utilisée dans tous les cas de figures. 
Ci dessous un récapitulatif du nombre de boules à utiliser par joueur suivant les rencontres disputées:
 

                                                                
Rencontre Nombre de boules
Pen eus pen 3
Doublette 3
Triplette 2 ou 3
Quadrette 2


Les couleurs ?

   Elles sont proposées unies ou multicolores, ainsi au cours d'une partie , on distinguera facilement les boules de chaque joueur. A noter que des boules de couleurs ternes perturberont l'adversaire en fin de journée surtout lorsque que celui-ci voudra les tirer car elles se distinguent moins.

Le poids et le diamètre ?

   Pour le poids et le diamètre il faut trouver le meilleur compromis suivant les aptitudes des joueurs et les terrains. Un poseur appréciera des boules d'un certains poids (750 à 1 kg) dans des jeux difficiles (sableux, caillouteux, ou sur herbe) mais en contre partie l'adversaire aura plus de facilité à réaliser des carreaux car le tireur utilisera généralement des boules légères de poids 620 à 680 g , la pose sera plus difficile sauf sur des jeux roulants où il sera plus facile de doser.



Le vieillissement : 

Une boule synthétique neuve se caractérise par sa brillance, par son apparence de fragilité, mais rassurez-vous elle en verra de toutes les couleurs, dès les premiers lancer de boules, des égratignures apparaîtront, au fil des jours elle perdra de son éclat, mais on la maîtrisera de mieux en mieux, elle adhérera de plus en plus au sol, elle sera moins en moins influencées par les courbes de niveaux. Suite à des chocs violents (boule contre boule ou boule contre parpaing), de petits éclats voleront, ce seront quelques grammes en moins, mais ne vous inquiétez pas elle sera bonne pour le service encore plusieurs années.

Règlement :

   Article 1: Les terrains définitifs feront au minimum 16 m de longueur, au maximum 20 m de longueur. Pour la largeur 3 m au minimum . Les terrains provisoires pour les éliminatoires auront les mêmes dimensions en longueur mais seront tolérés avec 2 m de Largeur.
 
   Article 2: Les boules sphériques en bois ou en synthétiques seront d’un diamètre minimum de 90 mm ( tolérance à 88 mm), et d’un diamètre maximum de 120 mm. Poids réglementaires 500 à 1 kg. Le bouchon , « petit », ou « cochonnet » sera d’un diamètre de 30 à 40 mm. Il sera en synthétique, en bois , ou en laiton. Le cochonnet retenu sera celui choisi par l’équipe qui a gagné le tirage au sort.

   Article 3: Le pal est fixé à 1 m de chaque extrémité du jeu. Le pal étant mobile, le joueur peut se déplacer sur tous les points de sa parallèle en largeur. Cette distance de 1 m devra être matérialisée sur les bords du jeu. 

   Article 4: Le lancé du cochonnet se fera au minimum égal aux deux tiers du jeu et jusqu’à la limite du pal. Le cochonnet devra également être à 50 cm des bandes . Dans chaque cas douteux pour la validité de sa position, la mesure se fera entre le bord du petit et le coté intérieur de la bande ou du fond du jeu.

   Article 5: Si le cochonnet au premier lancé a été placé dans les limites normales, il y restera. Dans le cas contraire, il sera lancé une autre fois par un joueur de la même équipe. Si le cochonnet n’est pas à nouveau dans les limites normales, il sera lancé par un joueur de l' équipe adverse. Il est interdit de frapper le cochonnet au fond pour le faire revenir.

   Article 6: Quelque soit le mode de lancé de la boule, le joueur doit avoir obligatoirement un pied à l’intérieur du pal.

   Article 7: Dans tous les concours ou championnats départementaux, la boule plombée ou fortée est strictement interdite.

   Article 8: Les parties se dérouleront en 10 points et en aucun cas à moins. Les 1/2 finales et finales se joueront obligatoirement en 12 points.

   Article 9: L’équipe qui ne joue pas, ne devra pas être sur le terrain pendant que l’équipe adverse joue.

   Article 10: Tous les tirs sont autorisés. Toute les boules touchant le fond du jeu et revenant à plus de 1 mètre seront retirées du jeu.

   Article 11: L’aller et retour d’entraînement est interdit pour toutes les parties (poules, 1/4 de finale , 1/2 finales et finale).

   Article 12: Dès que le cochonnet est lancé et à partir du moment ou celui-ci est arrêté, le joueur dispose d’une minute pour lancer sa boule . Il en va de même pour toutes boules jouées. Ce temps réglementaire peut être dépassé avec tolérance mais sans abus. 

   Article 13: Toutes les mesures au moyen d’un mètre peuvent être effectuées pour une ou plusieurs boules à condition que l’adversaire possède encore des boules.

   Article 14: La mesure au doigt dans tous les concours, dans toutes les parties et dans toutes les situations de jeu est autorisée.

   Article 15: Dans certaines circonstances, les équipes peuvent après accord préalable rejouer un coup de boule à conditions qu’il n’y ait que 4 boules de jouées au total et pas plus de 4.

   Article 16: Tout litige entre deux équipes sera réglé par le ou les arbitres officiels (un arbitre du club organisateur et un arbitre d’un autre club). Ces arbitres seront nommés à chaque concours par le club organisateur.

   Article 17: Suite à une mesure et à la nullité du point l’équipe ayant joué la dernière et n’ayant pas acquis le point doit rejouer. En cas de situation inchangée l’équipe adverse joue ensuite et l’alternera autant que la situation demeure indécise. Si la position des boules ne change pas avant la fin, le coup est nul. Cette même règle s’applique lorsqu’une première boule jouée est tirée et hors du jeu, l’équipe qui a tiré n’ayant pas acquis le point doit rejouer.

   Article 18: Si au cours d’un coup de boules, la première boule sort du jeu, elles est considérée comme jouée et c’est à l’adversaire de jouer en suite . Toute boule sortie du jeu et qui revient après réflexion sur un obstacle extérieur est annulée. Le coup est annulé, si le cochonnet, mis hors du jeu y revient.

   Article 19: Toute boule montée sur un groupe de boules n’est pas considérée comme hors jeu malgré qu’elle ne se trouve plus dans le plan du terrain de jeu. Sera considérée comme hors jeu, toutes boules restées en équilibre sur un barrage ou coincé entre deux planches ( n’est plus dans le terrain de jeu).

   Article 20: Dans une boule cassée en cours de jeu, c’est le plus gros morceau qui compte. Il en est de même en cas débris du petit en deux ou plusieurs morceaux . Toute les conséquences du coup (boules ou petit déplacés par les différents éclats) sont bonnes.

   Article 21: Un coup est annulé lorsque le petit, après réflexion, revient suffisamment en arrière pour franchir la ligne médiane transversale.

   Article 22: Toute boule enlevée avant le décompte des points sera considérée comme nulle.

   Article 23: Tous corps étrangers qui adhèrent à la boule ou au petit , doit être enlevé avant la mesure d’un point.

   Article 24: En cas de coup douteux, la mesure doit être faite en premier par un joueur de l’équipe ayant lancé la dernière boule. Si le doute persiste, il est fait appel à un arbitre ou à un spectateur désintéressé dont la décision sera obligatoirement admise . Par contre, une équipe ayant joué indûment, ne pourra plus réclamer le bénéfice d’une nouvelle mesure et le point appartient alors à l’adversaire . Une boule lancée ne doit pas être arrêtée.

   Article 25: Si une boule ou le petit est bougé au cours d’une mesure, le coup appartient au camp adverse. Le même coup est nul (boules considérées à égale distance) au cas où la faute incombe à l’arbitre ou au spectateur agrée.

   Article 26: Une boule déplacée par un animal ou par un spectateur est remise à la place qu’elle occupait . Une boule arrêtée, freinée ou accélérée par la même cause est rejouée. La même règle est suivie pour l’arrêt et le déplacement du petit. Cette même règle est encore appliquée, lorsque les déplacements et arrêts sont causés par une force majeure, dont les caractères sont la soudaineté, l’imprévision (boule d’un autre jeu, coup de vent, chute de branches).

   Article 27: Une boule est arrêtée par un joueur : le coup est à rejouer ou non . L’initiative de la décision est laissée à l’appréciation de l’équipe désavantagée.

   Article 28: Les boules non jouées doivent être toutes disposées dans le fond du jeu pour contrôle réciproque de la puissance de l’adversaire .A défaut, elles devront être annulées.

   Article 29: Un joueur qui s’apprête à lancer sa boule ou l’un de ses équipiers est autorisé à supprimer, déplacer ou à écraser un obstacle quelconque (pierre, sable, feuille se trouvant sur le terrain de jeu. Il peut aussi boucher un trou fait par une houle jouée
précédemment. Il ne peut intervenir lorsque c’est à l’adversaire de jouer ou lorsqu’une boule est déjà lancée.

   Article 30: Tout joueur surpris à modifier les positions relatives des boules, est exclus du jeu. Le délinquant est admis à présenter sa défense au bureau du concours.

   Article 31: Lorsqu’ un joueur lance par erreur la boule de l’adversaire, celle ci sera enlevée, rendue à l’adversaire et la boule correspondante du joueur sera ramenée sur place. Idem pour les coéquipiers. Quand un joueur lance sa boule avant son tour, la boule est considérée comme annulée et doit être retirée du jeu.

   Article 32: Les capitaines sont seuls compétents pour diriger le jeu de leur équipe, mais il est normal qu’ils puissent appuyer leur expérience et leur vue sur la sagesse de leurs coéquipiers et ne prendre de décision qu’après avoir entendu leur avis.

   Article 33: Les équipes engagées dans une même compétition doivent conserver vis à vis l’une de l’autre une attitude courtoise et réservée. Elles doivent, en conséquence, éviter toute manifestation en désaccord avec cette attitude, telle, par exemple, celle de pousser des cris, d’émettre des réflexions, d’opérer un déplacement brusque sur le jeu au moment ou l’adversaire lance sa boule . Ces divers gestes, pour le moins inopportuns, ont un caractère nettement intéressé puisqu’ils tentent à démoraliser un adversaire ou à enlever à une équipe une partie de ses moyens. Au début personne dans le pas. Aucun joueur derrière l’adversaire qui joue.

   Article 34: Un joueur blessé ou malade peut être remplacé par un joueur de même club ayant été éliminé préalablement.

 

 

Extra :  
   
facebook.com/boule.elvinoise.fr  
   
Publicité  
   
Calendrier :  
  Samedi 9 septembre, concours sociétaires en triplettes (3 boules), 3 parties aux points.  
Rappel :  
  La carte de sociétaire est indispensable pour pouvoir jouer lors de nos concours sociétaires, et hors concours...  
Remerciements :  
  La Boule Elvinoise remercie les boulistes et les spectateurs étant venus lors de cette saison 2016, et souhaite une très bonne année 2017 à vous tous.  
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
.La Boule Elvinoise.